Musée juif : la Ligue belge contre l’antisémitisme dénonce les pratiques des avocats de Nemmouche

Le Soir |


Mehdi Nemmouche s’estime malade et affirme ne pas être en mesure de comparaître lors de son procès.

L’attitude de Mehdi Nemmouche, qui a indiqué jeudi via ses avocats qu’il ne comparaîtra pas lors de son procès, n’est que «le nouvel habillage de sa stratégie du refus de coopération», estime Joël Rubinfeld, président de Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA). «Avec ou sans lui, la justice avance et progresse», estime-t-il.

Mehdi Nemmouche est inculpé d’assassinat dans un contexte terroriste. Il est le principal suspect de l’attentat au Musée Juif de Bruxelles, commis le 24 mai 2014, qui avait fait quatre morts.

Jeudi, ses conseils ont signalé devant la chambre du conseil que le suspect est malade et qu’il n’est pas en mesure de comparaître lors de son procès.

«Ses avocats sont coutumiers de ce genre de pratiques»

«Ses avocats (Me Courtoy et Laquay, ndlr) sont coutumiers de ce genre de pratiques», fait remarquer M. Rubinfeld. «Mehdi Nemmouche se mure dans le silence depuis le départ. Il joue la victime alors que nous savons très bien qu’il est coupable», ajoute-t-il. M. Nemmouche refuse depuis trois ans de collaborer à l’enquête.

M. Rubinfeld ajoute que la LBCA envisage actuellement de se constituer partie civile, «si les délais le permettent», lors du procès du djihadiste présumé.

Lire sur le site du Soir »

Antisémitisme Terrorisme Musée Juif de Belgique Mehdi Nemmouche