Medine, rappeur quenelliste invité au ManiFiesta

La Capitale |


Les 18 et 19 septembre, à Bredene, en Flandre occidentale, aura lieu le ManiFiesta, la fête de la solidarité organisée par l’hebdomadaire bruxellois Solidaire et le réseau de maisons médicales Médecine pour le peuple. Pour cette année, l’événement accueillera Medine, le rappeur français. Mais si pour les organisateurs, sa venue est exceptionnelle, la Ligue Belge contre l’Antisémitisme (LBCA) déplore la présence de ce proche de Dieudonné.

Cette année encore, ManiFiesta, un événement organisé par l'hebdomadaire Solidaire et le réseau de maisons médicales «Médecine pour le peuple», propose un programme très varié. Le festival est aussi soutenu par les partis PTB-PVDA. Cela se passera le samedi 18 septembre jusqu'au dimanche 19. Musique, débats, espace pour enfants, foire aux livres, etc. Rien n'est laissé au hasard. Et dans la programmation musicale, les organisateurs bruxellois ont décidé de faire venir Medine, un rappeur français. «Je suis toujours heureux de venir jouer en Belgique. Il y a un esprit apaisé. Que ce soit sur le plan artistique ou sur le plan des relations entre les gens. Il y a moins de crispations».

Seulement voilà, la présence du rappeur ne fait pas que des heureux. Et c'est le blogueur bruxellois Marcel Sel qui nous l'explique sur son site: «Medine est un rappeur officiellement engagé dans la tolérance. Ça ne se voit pas toujours dans ses paroles, mais voilà, c'est officiel». Un artiste engagé qui en janvier 2014, sur la radio de rap Skyrock basé à Paris, se prend en photo en réalisant une quenelle, un geste considéré par beaucoup comme étant antisémite. «(…) Officiellement, ce n'était pas la quenelle de Soral, quoique c'était bien celle de Dieudonné, mais désengagée, pas antisémite. D'ailleurs, il ne l'aurait pas faite à Auschwitz, lui, ni devant l'école de Toulouse où des enfants ont été assassinés par un certain Merah», écrit encore Marcel Sel.

Sur la chaîne Canal +, dans l'émission Salut les Terriens du 8 février 2015, l'artiste s'explique toutefois sur son geste en argumentant que cela n'avait rien d'antisémite mais plutôt un geste antisystème.

La LBCA déplore sa venue

Des explications qui ne convainquent pas du tout Joël Rubinfeld, président de la Ligue Belge contre l'Antisémitisme (LBCA). Il déplore également sa venue à l'événement. «La présence de Medine à ManiFiesta entache irrémédiablement l'événement lorsque l'on sait que ce rappeur français fricote avec nombre d'antisémites notoires tels que Dieudonné ou Kemi Seba et qu'il reprend à son compte le salut nazi inversé qu'est la quenelle. Le PTB ne peut ignorer cela, et le fait que le parti d'extrême gauche ait invité ce personnage infréquentable renvoie immanquablement aux propos d'Hervé Hasquin qui pointait du doigt le PTB et son antisémitisme camouflé sous le nom d'antisionisme», estime Joël Rubinfeld.

MALIK KORATI

Antisémitisme Quenelle Medine PTB ManiFiesta